Contact
Société de la Saskatchewan
Société historique de la Saskatchewan

[ Accueil ]

Bienvenue dans la Musée Virtuel Francophone de la Saskatchewan. Ce site web est une création de la Société historique de la Saskatchewan.

Vous y trouverez des informations sur une plusieurs sujets, personnages et lieux de la francophonie en Saskatchewan. Et ne manquez pas l'occasion de consultez les archives de la Revue historique.

Philippe Chamberland

En lisant la Généalogie des familles de la paroisse de St-Isidore de Bellevue, Sask., on trouve la description suivante d'un des pionniers de la région: «Monsieur Philippe Chamberland fut une figure légendaire à Bellevue en raison de son titre de pionnier, sa participation forcée à la Rébellion, son caractère et son vieil âge.»(1) Marie-Blanche Chamberland était la fille aînée de Philippe Chamberland et de Rosanna Gareau de Bellevue.

Beauchamp

À Beauchamp, Sask., mardi le 9 courant, monsieur Joseph Albert Didier, un Canadien français de l'endroit, conduisait à l'autel, Mlle Henriette Angéline Coutu, fille mineure d'Elzéar Coutu. M. Albert Didier est un des principaux habitants de la paroisse. Il possède une riche basse-cour et toutes les machines aratoires nécessaires à l'exploitation de sa ferme. Mme Albert Didier n'est âgée que de dix-sept ans, mais elle est une de ces jeunes personnes dont les talents et les bonnes qualités n'attendent pas le nombre des années.

Le Patriote de l'Ouest
le 18 juillet 1912

Les évêques du Québec (et la colonisation du Manitoba et de l'Ouest canadien)

La colonisation du Manitoba et de l'Ouest canadien

Au lendemain de la création de la province du Manitoba, le problème le plus important qui se posa fut celui de la colonisation. Les autorités religieuses de Saint-Boniface, Monseigneur Taché et ses prêtres et missionnaires, voyaient avec une anxiété croissante se transformer le pays par l'arrivée de nuages de colons, venus surtout de l'Ontario. Une seule solution s'imposait: il fallait attirer vers le Manitoba autant de colons de langue française et de foi catholique que possible et cela dans le plus bref délai. Au printemps de 1871 M. l'abbé Georges Dugas, alors curé de la cathédrale de Saint-Boniface, fit un voyage à Québec pour entrevoir l'hon. Georges-Étienne Cartier et le prier d'aider à diriger le mouvement de colonisation vers le Manitoba. Monseigneur Taché, lui-même, un peu plus tard se rendit dans l'Est et entrevit les évêques du Québec, les suppliant d'intervenir dans le même but. Les évêques consentirent à adresser une lettre collective à leur clergé et Monseigneur Taché fut chargé de composer cette lettre.


Commanditaires

Ministère éducation
Logo - Radio-Canada







Collection numérisée du Canada
Conseils des écoles fransaskoises








Conseil canadien des archives
Patrimoine canadien







 
(e0)